Interview d'Aïssatou Kâ

QUI EST AISSATOU KA ?

Je m’appelle  Aissatou Ka, je  suis écrivain, j’ai 30 ans, j’ai fait mes études primaires au camp dial Diop  celle du secondaires à Jeanne D’arc, de la seconde à la terminale. Après l’obtention de mon baccalauréat, je suis partie en France et j’y suis restée pendant 10 années. Au début je voulais être psychologue, j’avais changé pour faire  lettres modernes que je trouvais nécessaire pour ma future carrière d’écrivain. A la fin de mes études, j’ai travaillé à la caisse de sécurité sociale à paris. Au bout d’une année je me suis rendue compte que si je me concentrais dans ce métier je ne pourrais jamais réaliser mon rêve d’enfant qui est de devenir écrivain alors que celui ci ne me satisfaisait pas, j’ai démissionné et je suis rentrée  à  Dakar pour pouvoir me consacrer à l’écriture. Cela fait une année que je travaille pour mon premier manuscrit.

RACONTEZ –NOUS VOTRE ENFANCE ? 
J’ai grandi à Dakar, j’ai eu une enfance très heureuse et très protégée. J’avais tout ce qu’il me fallait.

D’OU EST-VENU CETTE PASSION POUR L’ECRITURE ?

Le jour où je fêtais mes 8 ans, on m’a offert un livre. Au début j’écrivais des histoires pour le plaisir de la lecture, j’ai toujours écrit, c’était plus un hobby, c’était mon passe temps, mais c’est après que j’ai eu  le goût de l’écriture.

Où TROUVES TU TON INSPIRATION ?

Il y’a  l’imaginaire la vie de tous les temps les journaux ça peut être un thème d’actualité  parfois ça peut être mon vécu.

COMMENT FAIS –TU POUR ECRIRE ?

J’ai besoin de solitude,  le métier d’écrivain est très solitaire  car lez métier est difficile ça demande beaucoup de travail c’est  une façon de se mettre à nu, c’est assez douloureux.

AVEZ VOUS DES CONTACTS AVEC LES MAISONS D’EDITIONS ?

Non pour l’instant je n’ai pas de contacts, je me souviens que j’avais déposé un recueil de contes pour les enfants mais cela n’a pas aboutit.

QUE PENSEZ-VOUS DES GEANTES INVISIBLES ? 
Il y’a beaucoup de  femmes très dynamiques elles ont un réel impact mais sont invisibles, il faut promouvoir leurs actions  pour les diffuser aux jeunes femmes. 
VOUS ETES MARIEE ?

Non  je ne suis pas mariée.

QUE PENSES-TU DE POLYGAMIE ?

Je  pense que c’est un choix personnel ce n’est pas une option pour moi.

QUE PENSES-TU DE LA POLITIQUE ? 
Je ne crois pas au politique, je crois à l’action citoyenne. Chaque individu a le pouvoir de changer le monde, d’agir, le citoyen a beaucoup de pouvoir pour contribuer au développement grâce aux actions personnelles.

VOS SOUHAITS ?

J’aimerais bien finir mon manuscrit, ensuite j’aimerais que les jeunes femmes prennent conscience qu’elles peuvent changer le monde. 
 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×